UV

Prendre conscience des dommages que le soleil cause afin de minimiser les risques
5 (2)

Il est vrai que nous sommes plus beaux quand nous sommes bronzés, mais nous devons faire passer notre santé avant quelque chose d’aussi temporaire et futile qu’un teint doré. Les faits parlent d’eux-mêmes : le cancer de la peau est le type de cancer le plus fréquent chez l’homme.

Parmi ceux-ci, le mélanome est le plus agressif de tous et découle de l’altération des cellules pigmentaires de la peau. Son incidence en Europe a augmenté de 38 % au cours des quatre dernières années, et chaque année, 8 000 nouveaux cas sont détectés.

La survie contre ce type de cancer dépend du stade auquel il est détecté, c’est pourquoi un diagnostic précoce est vital. Normalement, la probabilité de développer un cancer de la peau est plus élevée chez les personnes qui ont un grand nombre de grains de beauté.

Pourquoi la protection solaire est-elle si nécessaire ?

Il est vrai que les crèmes bloquent une partie du rayonnement et que le bronzage ralentit, mais si vous voulez rester bronzé (et en bonne santé) plus longtemps, utiliser une protection en fonction de votre phototype de peau vous aidera.

En ces mois d’été, l’indice UV grimpe en flèche et il est plus important que jamais de se protéger. Nous passons également plus d’heures à l’extérieur. Le soleil apporte à notre corps une multitude de bienfaits et nous aimons prendre des bains de soleil, mais avec prudence.

Les rayons ultraviolets sont les UVA et les UVB.

Les rayons UVB, surtout en été, affectent la couche superficielle de la peau (l’épiderme) et provoquent des effets à court terme tels que le bronzage et les coups de soleil, si nous n’avons pas fait attention.

Et les UVA, qui sont de plus grandes longueurs d’onde, pénètrent notre peau sans que nous ne nous en rendions compte 365 jours par an, atteignant une couche plus profonde (le derme), où ils sont capables de causer de graves dommages à long terme : photo-vieillissement par augmentation du nombre de radicaux libres, taches, altération des défenses de la peau et même le cancer de la peau.

L’IR-A augmente l’expression d’une enzyme qui détruit les fibres de collagène et empêche la synthèse de nouveau collagène, ce qui entraîne un vieillissement prématuré de la peau avec des rides de plus en plus profondes, une perte de fermeté, un relâchement et un affaissement.

Comment pouvons-nous nous protéger correctement ?

  • Choisissez le bon facteur en fonction du phototype de votre peau.
  • Les écrans solaires doivent être appliqués 30 minutes à 2 heures avant l’exposition au soleil.
  • Répétez l’application toutes les deux heures.
  • Répétez l’opération après être sorti de l’eau.
  • Ne prenez pas de bain de soleil directement au milieu de la journée.
  • Protégez les zones où le photo protecteur n’arrive pas en utilisant des chapeaux à larges bords, des lunettes de soleil, voire des T-shirts pour ceux qui ont besoin d’une protection plus élevée, cela nous aidera à ne pas avoir à décider entre le bain de soleil et le bronzage et à profiter d’une peau saine.

Ce type de protection par des barrières physiques, ainsi que le fait d’éviter de s’exposer au soleil dans les heures centrales de 12 à 16 h (évitant ainsi les coups de soleil).

Quels sont les phototypes de la peau et de quoi cela dépend-il ?

Nous devons choisir correctement la photo protectrice adaptée à notre PHOTOTYPE DE PEAU, une caractéristique qui dépend des variations de pigmentation de chaque peau, de la couleur des cheveux et des yeux, ainsi que de la capacité à bronzer.

Le phototype, qui définit le type de réaction de la peau au soleil, dépend de la quantité de mélanine dans la peau et est évalué sur une échelle de 1 à 6.

Connaître son phototype de peau est essentiel pour se protéger correctement.

Phototype I-II : peau extrêmement sensible au soleil, qui brûle toujours lorsqu’elle est exposée au soleil et ne bronze pas. Convient également aux patients sous traitement par des médicaments photosensibles et aux femmes enceintes.

Phototypes III-IV : peau sensible au soleil et/ou peau qui brûle souvent lorsqu’elle est exposée au soleil, bien qu’elle bronze légèrement.

Phototype V : peau peu sensible au soleil. Ils tolèrent l’exposition au soleil sans problèmes de photosensibilité.

Phototype VI : peau résistante au soleil. Une peau qui ne brûle presque jamais.

Conclusion

La cosmétique du secteur de la protection solaire est l’une des plus avancées et nous disposons donc de gels, de sprays, de laits, de textures séborégulatrices, matifiant, absorbantes, anti-brillance et d’une infinité de gammes : SVR, Avène, Daylong Ecran, Photosun, La Roche Posay, Eucerin, etc.. avec de belles conceptions dans le but d’offrir un confort optimal, une protection adéquate et un bronzage parfait.

Notre devoir est d’inculquer à nos enfants l’utilisation de la protection solaire, comme faisant partie de nos soins quotidiens, car la vie ne peut être comprise qu’en regardant en arrière, mais elle doit être vécue en regardant en avant, en créant des habitudes pour le présent et l’avenir chez nos enfants.

Notez cet article.
[Total: 2 Average: 5]