4 équipements obligatoires sur un vélo ?

Quels sont les 4 équipements obligatoires sur un vélo ?

Lire l'article

Le vélo est un moyen de transport écologique, économique et bénéfique pour la santé. Mais pour circuler à vélo en toute sécurité, il faut respecter certaines règles et s’équiper correctement. Quels sont les 4 équipements obligatoires sur un vélo ?

Le vélo est soumis au Code de la route comme tout autre véhicule. Il doit donc être muni de plusieurs accessoires indispensables pour assurer la visibilité, le freinage et l’avertissement du cycliste. Ces équipements sont obligatoires, que ce soit pour le conducteur ou le passager du vélo, et leur absence peut entraîner une amende. Il existe également des équipements recommandés, mais pas obligatoires, qui peuvent augmenter le confort et la sécurité du cycliste.

Les freins

Les freins sont les premiers équipements obligatoires sur un vélo. Ils permettent de ralentir ou de s’arrêter en cas de besoin. Un vélo doit être équipé de deux freins, un à l’avant et un à l’arrière, qui doivent être en bon état de fonctionnement. Il existe différents types de freins : à patins, à disques, à tambours… Le choix du frein dépend du type de vélo, du terrain et des préférences du cycliste.

  • Les freins à patins sont les plus courants et les moins chers. Ils agissent sur la jante du vélo par friction. Ils sont faciles à entretenir, mais peuvent s’user rapidement et perdre en efficacité sous la pluie ou dans la boue.
  • Les freins à disques sont plus performants et plus puissants que les freins à patins. Ils agissent sur un disque fixé au moyeu de la roue par des plaquettes. Ils offrent un meilleur contrôle du freinage, mais sont plus chers et plus lourds.
  • Les freins à tambours sont intégrés dans le moyeu de la roue. Ils sont moins répandus que les autres types de freins, mais présentent l’avantage d’être protégés des intempéries et de nécessiter peu d’entretien.
dispositifs d'éclairage et de signalisation vélo

Les dispositifs d’éclairage et de signalisation

Les dispositifs d’éclairage et de signalisation sont les seconds équipements obligatoires sur un vélo. Ils permettent d’être vu et de signaler ses intentions aux autres usagers de la route. Un vélo doit être équipé de :

  • Un feu blanc ou jaune à l’avant, qui doit être visible à 150 m au moins.
  • Un feu rouge à l’arrière, qui doit être visible à 150 m au moins.
  • Un catadioptre rouge à l’arrière (dispositif réfléchissant), qui doit être visible à 100 m au moins.
  • Des catadioptres orange sur les côtés (dispositifs réfléchissants), qui doivent être visibles à 50 m au moins.
  • Des catadioptres orange sur les pédales (dispositifs réfléchissants), qui doivent être visibles à 50 m au moins.

Ces dispositifs doivent être allumés dès que la visibilité est insuffisante, c’est-à-dire la nuit ou lorsque le temps est couvert, brumeux ou pluvieux. Il existe différents modèles de feux : fixes, clignotants, rechargeables, solaires… Le choix du feu dépend du budget, de l’autonomie et du mode d’installation du cycliste.

Le dispositif sonore d’avertissement

Le dispositif sonore d’avertissement est le troisième équipement obligatoire sur un vélo. Il permet d’alerter les autres usagers de la route en cas de danger ou de dépassement. Un vélo doit être équipé d’une sonnette ou d’un avertisseur sonore qui doit être audible à 50 m au moins.

Il existe différents types de sonnettes : classiques, électriques, originales… Le choix de la sonnette dépend du goût et du style du cycliste.

le casque de vélo

Le casque

Le casque est le quatrième équipement obligatoire sur un vélo, mais seulement pour les enfants de moins de 12 ans. Il permet de protéger la tête du cycliste en cas de chute ou de collision. Le casque doit être conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle, c’est-à-dire qu’il doit porter la mention CE et le marquage NF EN 1078. Le casque doit être adapté à la taille et à la forme de la tête du cycliste, et il doit être correctement attaché.

Même s’il n’est pas obligatoire pour les adultes, le port du casque est fortement recommandé, car il réduit le risque de blessures graves à la tête. Il existe différents types de casques : intégraux, semi-intégraux, urbains… Le choix du casque dépend du type de pratique, du confort et du design.

Les sanctions en cas de non-respect des équipements obligatoires

Si vous circulez à vélo sans respecter les équipements obligatoires, vous risquez une amende forfaitaire de 11 euros par infraction constatée. Par exemple, si vous n’avez pas de feu avant ni de feu arrière, vous devrez payer 22 euros d’amende.

En cas de récidive dans le délai d’un an à compter du paiement de la dernière amende, le montant de l’amende forfaitaire peut être porté à 33 euros par infraction.

En cas de non-paiement ou de contestation de l’amende forfaitaire, le montant de l’amende forfaitaire majorée peut atteindre 180 euros par infraction.