Attention à l'arnaque au virement

Arnaque au virement : plus de 300 plaintes en 2022
5 (1)

Les achats en ligne nous ont bien facilité la vie depuis leur apparition. Même durant les vacances, nous pouvons bénéficier de ce service en quelques clics. De nombreuses familles ont eu recours au paiement en ligne pour la réservation d’une résidence au bord de la mer. Malheureusement, le paiement en ligne n’est pas à l’abri de l’arnaque au virement. Les locations saisonnières deviennent la cible principale des arnaqueurs durant les périodes d’été. Le ministère de l’Intérieur français a ainsi enregistré plus de 300 plaintes depuis le mois d’Avril 2022.

Comprendre l’arnaque au virement : le mode opératoire

L’arnaque est un acte frauduleux qui ne date pas d’hier. Avec l’avancée de la technologie, Internet devient malheureusement un terrain de jeu pour les arnaqueurs. Nous recensons de nombreux micmacs et le mode opérateur est différent pour chaque situation.

Arnaque au virement via mail

Une boite mail piratée

Durant les périodes de vacances, les escrocs ont préféré renoncer aux belles journées à la plage. À la place, ils ont développé un procédé qui est redoutablement simple et efficace. La location saisonnière durant les saisons hautes devient leur proie. Le mode opératoire est assez facile à comprendre. Souhaitant prendre de l’air et se ressourcer dans un nouvel environnement, vous avez décidé de chercher une maison en location sur Internet. Les conditions vous semblent correctes et vous contactez le propriétaire ou l’agence pour la réservation. Une fois les termes convenus entre les deux parties, vous allez procéder au paiement pour confirmer la réservation sans se douter d’une arnaque au virement. Tout comme le cas d’une arnaque au SMS de livraison.

Tous les échanges déjà interceptés par l’arnaqueur

En piratant votre boite mail ou celle de votre interlocuteur, l’arnaqueur aura accès à la totalité de la conversation. Tout se joue lors de l’envoi du relevé d’identité bancaire. En effet, l’arnaqueur accèdera à la boite mail du destinataire et supprimera le message initial. A la place, le destinataire recevra les coordonnées bancaires de l’arnaqueur. Les coordonnées seront parfaitement identiques. Sans le savoir, vous allez virer la somme sur l’IBAN de l’arnaqueur. Voilà comment se passe une arnaque au virement.

Arnaque au virement : piratage de mail

Se rendre compte de l’acte d’escroquerie

Ce mode opératoire a déjà fait plusieurs victimes et la totalité des pertes atteint des dizaines de milliers d’euros. En effet, l’arnaque au virement est tellement efficace que la plupart des victimes ne se rendent pas compte de l’acte que plusieurs jours après avoir effectué le virement. Vous avez effectué le paiement et vous allez maintenant vous consacrer à la préparation de vos bagages. Toutefois, un mail inattendu surgit dans votre messagerie. L’agence ou le propriétaire relance le paiement pour confirmer la réservation. Ne comprenant pas grand-chose, vous répondez au message de votre interlocuteur en envoyant la preuve de paiement. Votre interlocuteur vous confirme alors qu’aucun paiement n’a été effectué à son compte.

Le premier réflexe dans ce cas est bien sûr de vérifier les coordonnées dans le cas où un chiffre a été remplacé par erreur et de revoir l’adresse mail de l’envoyeur. Le destinataire vous confirmera qu’il ne s’agit pas de son relevé d’identité bancaire. C’est seulement à ce moment-là que vous allez commencer à comprendre que vous avez été victime d’une arnaque au virement.

24h pour rattraper le coup

Dans ce cas de figure, vous pouvez bien évidemment réagir et réclamer auprès de votre banque. Cependant, tout doit se faire dans les 24 heures qui suivent la transaction. Vous pouvez entamer une procédure de rappel de fonds auprès de l’établissement bancaire. Ce principe consiste à récupérer la somme frauduleusement soustraite. Pour concrétiser le remboursement, il y a 2 conditions à remplir obligatoirement :

  • la disponibilité des sommes perçues sur le compte des bénéficiaires
  • et l’adhésion de la banque de la victime et de l’escroc dans l’espace unique de paiement en euros.

Anticiper les risques d’arnaque au virement

La procédure de remboursement vous semble assez superflue. Effectivement, se rendre compte d’une arnaque dans les 24 heures est difficilement réalisable. Pour vous protéger au mieux, anticipez tous les risques d’arnaques en prenant le plus de précaution possible. Dans la limite du possible, lorsque vous échangez des données personnelles comme le RIB, l’IBAN, privilégiez une communication orale et évitez d’envoyer la communication de coordonnées bancaires par mail.

Si la situation l’oblige, à chaque réception de mail, vérifiez l’adresse de votre expéditeur. Normalement, sauf indication contraire venant de votre interlocuteur, l’adresse doit rester la même. Idéalement, vous devez rester en contact par téléphone afin de minimiser les risques d’arnaque au virement. Après réception du RIB, prenez contact avec votre interlocuteur et reconfirmer les données mentionnées dans le fichier. Après réception de la confirmation, vous pouvez procéder au paiement. Pour finir, vous pouvez reconfirmer auprès de la même personne si la somme convenue est disponible sur son compte.

Notez cet article.
[Total: 1 Average: 5]