les courroies de transmission

L’essentiel sur les courroies de transmission

Lire l'article

Avant toute chose, commençons par définir ce qu’est une courroie de transmission. En mécanique, cette pièce permet de transmettre la puissance entre deux éléments, notamment des poulies ou des arbres, à l’intérieur d’une machine. Une friction est donc réalisée entre ces pièces.

Pour que cette transmission soit possible, il faut que le matériau des courroies soit souple. C’est pour cette raison qu’elles sont généralement fabriquées en caoutchouc, en néoprène ou en polyuréthane.

Quels sont les différents types de courroies ?

Pour une utilisation dans de nombreuses applications, de multiples types de courroies existent, que sont :

  • Les courroies trapézoïdales. Elles possèdent des flancs légèrement inclinés s’évasant vers le haut. Leur adaptabilité est leur principale qualité : elles sont généralement appliquées dans des machines agricoles ou dans du matériel de motoculture.
  • Les courroies Poly-V sont quant à elles crantées. Leur nom “Poly-V” vient du fait qu’elles ont un profil en V inversé et qu’elles sont polyvalentes. Celles-ci sont très généralement présentes dans les appareils industriels.
  • Les courroies dentées possèdent une surface striée avec des dentelures ou des nervures espacées régulièrement. Celles-ci peuvent avoir une simple denture avec des dents uniquement sur la face extérieure ou une double denture avec des dents sur les deux faces.
  • Les courroies de variateur ressemblent à des bandeaux métalliques ou en caoutchouc notamment.
  • Les courroies plates ont une faible épaisseur avec une surface plane et lisse. Nous pouvons les retrouver dans les machines minières, forestières ou agricoles.
  • Les courroies rondes présentent une surface lisse mais avec une section circulaire. Leurs matières varient entre le cuir ou le thermosoudable. Les machines compacts comme les machines à coudre ont régulièrement ce type de courroie.
  • Les courroies hexagonales sont crantées et présentent des nervures hexagonales. Comme pour les courroies trapézoïdales et Poly-V, on retrouve souvent les courroies dentées dans des appareils de motoculture et industriels.

De nombreuses marques commercialisent ces courroies de transmission. Nous pouvons retrouver Contitech, Gates, Hutchinson, Megadyne, Optibelt, et bien d’autres.

Quels sont les avantages des courroies de transmission ?

A titre de comparaison avec d’autres éléments de transmission comme la chaîne, la courroie présente de nombreux avantages.

Dans un premier temps, la courroie de transmission, par ses matériaux souples, est plus flexible que d’autres moyens de transmission. De plus, la durée de vie des machines est accrue car la courroie absorbe les chocs et les vibrations. C’est également pour ces caractéristiques que la courroie est relativement silencieuse dans un appareil : son utilisation évite les nuisances sonores : idéal pour des machines qui sont assez bruyantes à l’origine.

Les courroies de transmission sont également conçues pour supporter de lourdes charges, elles forment donc une excellente protection aux autres éléments de l’appareil. Quant à son rendement, celui-ci peut aller de 95 à 98%, témoignant de sa grande efficacité. En termes de coût, que cela soit pour l’installation ou l’entretien, vous faites d’importantes économies. La courroie est économique financièrement parlant, mais énergétiquement parlant aussi, surtout lorsque la distance entre les deux arbres est conséquente. Enfin, la courroie est plutôt simple à installer.

Quelles sont les applications des courroies de transmission ?

L’un des principaux avantages aux courroies est leur adaptabilité à de nombreuses applications. Elles peuvent être montées aussi bien dans des appareils du quotidien que dans des machines industrielles utilisées par les professionnels.

Parmi les différents domaines d’applications, nous pouvons citer :

  • Le matériel agricole et la motoculture, avec des courroies présentes dans les tracteurs, les tondeuses ou les motobineuses.
  • Les matériel électroportatif, notamment pour les rabots et les ponceuses.
  • Les usages domestiques, les courroies sont utilisées dans les machines à laver, les sèche-linges, les machines à pain et à coudre, les vélos d’appartement ou les robots ménagers.
  • Les machines industrielles comme les machines outils ou les bétonnières.
  • Les automobiles, avec des courroies pour les voitures, motos, scooters et motoneiges.

Comment mesurer une courroie ?

Mesurer sa courroie est un jeu d’enfant lorsque l’on connaît les étapes clés. Il faut tout d’abord se munir d’un ruban ou d’une ficelle pour mesurer la longueur de la courroie. Démontez-la et marquez un repère au crayon à l’une des extrémités. Maintenant que la courroie est à plat, prenez un mètre pour mesurer son pourtour. N’hésitez pas à bloquer le mètre à intervalles réguliers pour obtenir une dimension plus précise. Vous aurez la longueur totale de votre courroie lorsque vous aurez retrouvé le repère initial. Si vous souhaitez vous racheter une courroie, mesurez également sa largeur et son épaisseur.

Que faire si la courroie est coupée ? Étendez-la à plat et mesurez directement sa longueur avec un mètre.