Amazon et les livres de contrefaçon

Amazon : le business des livres de contrefaçon
5 (3)

Longtemps pointé du doigt pour ses pratiques frauduleuses, Amazon, le géant du commerce en ligne n’en finit pas de décevoir ses clients. Maroquinerie, vêtements, chaussures et autres produits de luxe, la vente de contrefaçon chez Amazon n’est pas prête d’arrêter. Aujourd’hui, le domaine de la littérature est également touché par ce fléau. Découvrez dans cet article comment de nombreux auteurs ont critiqué Amazon après s’être rendu compte de cette arnaque.

Les auteurs d’œuvres littéraires découvrent la mauvaise pratique d’Amazon

David Flanagan, un programmeur américain et auteur de nombreux livres sur JavaScript et sur Java Twitter a fait la découverte de la mauvaise pratique d’Amazon un beau matin de juillet. Ayant commandé sur Amazon un exemplaire de son dernier livre sur JavaScript intitulé « The Definitive Guide (O’Reilly Media) », il s’est rendu compte qu’il n’avait pas entre les mains un original de son livre. Ce qui l’a interpellé en premier était la couverture du livre dont l’impression était très mal faite et le papier utilisé plus épais. Ce n’est pas tout, le livre en question manquait des chapitres entiers et l’encre utilisé tachait ses doigts.

Qui d’autres à part l’auteur connaîtrait bien son livre, c’est certain. Le livre qu’il a acheté chez Amazon est une version contrefaite.

David Flanagan, n’est pas le seul. Aurélien Géron, consultant en Machine Learning, habitant en Nouvelle-Zélande à Aucklanda lui aussi a découvert la fraude faite par Amazon quelques jours plus tôt. Cette fois-ci, il était à la recherche de témoignages sur son manuel « Hands-On Machine Learning with Scikit-Learn, Keras and TensorFlow » quand il est tombé sur une publication très répandue d’un certain François Chollet qui parlait du business inquiétant de contrefaçon mené par Amazon. Aurélien Géron a alors mené sa petite enquête et a pu vérifier la véracité de cette publication.

Un auteur découvre son livre de contrefaçon

L’insatisfaction des acheteurs et auteurs est bien connue

Martin Kleppmann, chercheur en systèmes distribués au Royaume-Uni à l’Université de Cambridge, a selon lui encaissé les critiques des clients sur son manuel de modélisation des données. De nombreuses personnes ayant acheté ce manuel chez Amazon se sont plaintes concernant les pages manquantes, les textes illisibles et d’autres détails de qualité. On a même vu sur une des critiques d’Amazon une personne ayant déclaré avoir acheté le manuel trois fois avant de recevoir une copie originale de celui-ci.

De son côté, Amazon se fait attendre pour répondre aux préoccupations des auteurs et des acheteurs. C’est à même croire que le géant fait la sourde oreille. Ceux qui se plaignent n’ont droit ni à un geste commercial ni à un remboursement. Julia Lee, la porte-parole d’Amazon se défend en déclarant aux journalistes que le service accorde une priorité à la confiance des auteurs et des clients. Elle ajoute qu’ils font une veille permanente sur le sujet et mettent en place des mesures pour empêcher toutes ventes de produits de contrefaçon qui sont interdits.

Amazon : insatisfaction des acheteurs et auteurs

Le business des livres de contrefaçon : une pratique contradictoire à la politique d’Amazon

La politique instaurée par Amazon pour lutter contre cette arnaque sur les produits contrefaits est pourtant très claire. Il est exigé que tous vendeurs ou fournisseurs se procurent de produits authentiques pour pouvoir les vendre via Amazon. Dans le cas contraire, les produits risquent d’être refusés, et même le compte vendeur sera directement supprimé. Amazon aura également le droit de suspendre les paiements et de détruire le stock qui est encore en sa possession.

Tout cela dans le seul but de protéger la propriété intellectuelle des auteurs et aussi dans l’optique de protéger les clients acheteurs. Dans cette lutte contre les produits de contrefaçon, Amazon dit être en collaboration avec des fabricants ou propriétaires de produits authentiques. Amazon dit également travailler avec les autorités afin de punir ceux qui tentent encore d’entraver ces règles.

Amazon décline l’existence des produits de contrefaçon…

Amazon annonce que tous ses produits sont authentiques. Ce n’est pourtant pas ce que nous montre la réalité. Amazon se dit faire des efforts, mais derrière, le problème de la contrefaçon reste entier. À se demander si la firme est vraiment à cheval sur le sujet et qu’il en fait sa première préoccupation.

Selon les nouvelles, Amazon aurait investi dans le monde entier plus de 900 millions de dollars et engagé plus de 12 000 agents pour veiller à la protection des clients contre la contrefaçon. Malgré tous ces efforts, aucun changement n’est constaté. Pire même, les critiques d’Amazon se multiplient. Amazon devrait vraiment revoir son programme de lutte contre les ventes frauduleuses s’il veut regagner la confiance des auteurs et des clients.

Notez cet article.
[Total: 3 Average: 5]